Ajrakhpur ou comment « déménager » un village entier?!

La région de Kutch au Nord Ouest de l'Inde a été touchée par un grave tremblement de terre en 2001.

Au delà des pertes humaines que cela a engendrés, c'est tout un écosystème qui a été bouleversé, à l'exemple du village de Dhamadka qui a vu du jour au lendemain ses réserves d'eau souterraines réduites à néant.

L'activité économique principale des habitants de ce village est la teinte de tissu et la réalisation de motifs avec la technique du « block printing » (l'impression par bloc). Cette artisanat consomme énormément d'eau ; les habitants de Dhamadka n'avaient donc pas seulement perdu leur eau mais aussi leur revenu.

Avec l'aide du gouvernement local et de plusieurs ONG, plusieurs dizaines de famille ont décidé de purement et simplement « déménager » le village pour pouvoir continuer à pratiquer cet art de la teinte de tissu appelé 'Ajrakh'.

C'est ainsi qu'est né le village d'Ajrakhpur.

Nous y avons été accueilli par Abdul, musulman, la trentaine, le sourire jovial et parlant anglais ! (Ce qui est plutôt rare dans la région) Comme son frêre, il a quitté Dhamadka il y a quelques années pour venir s'installer ici et continuer à pratiquer la teinte de vêtement. Mais pas n'importe qu'elle teinte !

Abdul n'utilise quasiment que des pigments naturels : indigo, henné, turmeric, grenade, oxyde de fer...

C'est un véritable travail de chimiste, de patience et de précision, chaque pièce de tissu traversant en moyenne une quinzaine d'étapes avant d'arriver au produit fini : impression des blocs, ébullition, lavage, trempage, nouvelle impression....

C'est par couches successives qu'ils viennent progressivement appliquer sur le tissu les riches motifs sculptés sur des pièces en bois et les couleurs.

   

Découvrez le process en image dans la galerie ci-dessous, c'est un travail impressionnant et d'une vraie élégance !

Pour Abdul ce métier est une source de revenus mais aussi une passion. Il continue d'explorer les possibilité des pigments naturels en faisant des essais, comme ici, l'application d'un pigment à base de turmeric (fruit très sucré) au pinceau, sur les bord d'un saree qui est ensuite teint en rouge.

Il emploie une dizaine de personnes venant des villages alentours et vend ces tissus un peu partout en Inde et même à l'étranger.

L'eau est toujours un problème pour cette technique mais les producteurs du village travaillent avec une ONG locale pour mettre en place un système de traitement et de recyclage des eaux de teinte. Affaire à suivre !

C'est en mêlant savoir faire ancestraux et innovation sur le design et les techniques de teinte que la qualité et la beauté des tissus provenant d'Ajrakhpur est maintenant reconnu internationalement.

Si par hazard vous avez chez vous un tissu de ce genre, pas forcément parfaitement régulier et que vous y voyez cette étoile:

C'est probablement un tissu qui vient d'ici !

 

PS : vous trouverez dans le marché des tissus un peu similaire mais parfaitement réguliers. Ce sont probablement des tissus industriels dont la production est centralisée, qui consomment énormément d'eau, qui utilisent des colorants chimiques et n'emploie que très peu de personnes qui n'ont plus d'autre savoir faire que celui de piloter une machine.. alors si vous avez le choix... Je vous laisse décider !